Tableau en marqueterie réalisé par
Armande et Geoffroy de Bazelaire
à l'occasion du centième anniversaire
de la Galerie Berger. ( 1905 - 2005 )


L'Appartement de la Galerie Berger

Location Saisonnière
 
http://galeriebergerappartement.blogspot.fr/

L'Art de Vivre au 18ème siècle

dans une vieille demeure

face aux Hospices de Beaune
 
Membre de




https://www.facebook.com/profile.php?id=100008491274890

SELECT ART FAIR



En cette saison printanière, la Select Art Fair,
nouveau salon d’antiquaires, se tiendra, à Bruxelles,  
dans le cadre prestigieux de la Salle des Caryatides  
du Cercle Royal Gaulois Artistique et Littéraire.


Du 28 avril au 1er mai, cette nouvelle foire d'art accueillera une dizaine d'antiquaires et galeristes, belges pour la plupart, dont la Boon Gallery (Knokke), Costermans Antiques (Bruxelles), Gallery Desmet (Bruxelles), Epoque Fine Jewels (Courtrai), Galerie Lamy (Bruxelles), Maison Lemaire (Bruxelles), Francis Maere Fine Arts Gallery (Gand), Galerie Theunissen & de Ghellinck (Bruxelles). La galerie française Galerie Berger (Beaune) sera également présente lors de la foire. Les exposants présenteront une sélection de peintures, dessins, sculptures, céramiques, bijoux, meubles et autres objets de collection dans les magnifiques salles situées dans le Parc Royal à Bruxelles.

Le Cercle Royal Gaulois, dont les origines remontent au milieu du XIXe siècle, a pour objet de constituer un centre de réunions et d'activités où se rencontrent des membres du gouvernement, des ambassadeurs, des parlementaires, magistrats, professeurs d’université, représentants des professions libérales, chefs d’entreprises, artistes et hommes de lettre de toutes cultures. Il s'est installé en 1871 au Waux-Hall dans le Parc Royal de Bruxelles, où il se trouve toujours actuellement. Les bâtiments existant alors étaient la salle de bal – appelée ultérieurement "Salle de Lorraine" – construite en 1782 par le célèbre architecte Louis Montoyer en même temps que le Théâtre royal du Parc, et la salle dite "des Caryatides", nouvelle salle de bal bien plus imposante, construite en 1820 par l'architecte du roi Guillaume Ier des Pays-Bas, Charles Vander Straeten.

Cette initiative de la Select Art Fair bénéficie du support de KBC Brussels, le nouveau réseau bruxellois de KBC Group issu de la fusion des banques CBC et KBC dans la région de Bruxelles.


Cercle Royal Gaulois Artistique et Littéraire 
Rue de la Loi, 5 | BE-1000 Bruxelles



Paire de Pots-à-Oille
aux armes des familles
Bauffremont et Aubusson



Réf. 1783

Exceptionnelle paire de Pots-à-Oille* couverts,
de forme ovale, en argent fondu très finement ciselé.


Les couvercles en doucine sont dotés de prises
ornées de bouquets de carottes et de navets
traités "au naturel".



Les doublures en argent uni
comportent des anses mobiles.

Les anses à enroulements feuillagés sont prolongées
par des pieds à volutes et attaches feuillagées.


Les armoiries doubles de la maison de 
Bauffremont (blason vairé d'or et de gueules)
et de la maison d'Aubusson
(blason d'or à la croix ancrée de gueules),
accompagnées de la devise
"Dieu ayde au premier chrestien"
,
sont gravées sur les couvercles et les contenants.

Maître Orfèvre : Marc-Augustin Lebrun

Paris, circa 1842

Hauteur 31 cm
Largeur 26.5 cm
Poids de la paire : 8.90 kg

Provenance

Ancienne Collection du duc et de la duchesse de Bauffremont-Courtenay

*Les pots-à-oille sont des récipients destinés à contenir des viandes en sauce, l'oille étant un plat d'origine espagnole mêlant viandes et légumes divers.


Notice

Cette paire de pots-à-oille est particulièrement remarquable pour la qualité de son décor et de par sa provenance, qui est prestigieuse : elle faisait partie d'un service livré par l'orfèvre Marc-Augustin Lebrun, en 1842, à l’occasion du mariage du Prince de Bauffremont avec Henriette d'Aubusson.

Gontrand de Bauffremont-Courtenay, Prince de Bauffremont, cinquième Duc de Bauffremont est né le 16 juillet 1822 à Paris et mort le 5 septembre 1897 à Brienne-le-Château, dans le département de l'Aube. Le 4 juillet 1842, il épouse Henriette d'Aubusson (12 janvier 1826 - Paris - 15 mars 1904).

Le titre de duc de Bauffremont a été créé le 31 août 1817 par Louis XVIII au profit d'Alexandre de Bauffremont (1773-1833), marquis de Bauffremont, prince de Bauffremont et du Saint-Empire, que le roi avait précédemment fait pair de France, le 17 août 1815.

Important Vase Couvert
à décor Wucaï

Vendu


Réf. 1797

Important Vase, de forme balustre, 
en porcelaine de Chine polychrome à
décor Wucaï en émaux de la famille verte.




Il présente une belle monture en bronze 
finement ciselé et doré à motifs de
godrons et de feuilles d'acanthe,
la prise du couvercle en forme de graine.

Période Kangxi (1622 - 1722)

Monture de bronze doré d'époque 19e siècle

Hauteur 46 cm
Diamètre 26 cm




Notice

Notre vase entre dans la typologie des "wucaï", terme désignant un décor émaillé apparu dès le règne de Chenghua (1465 - 1487), sous la dynastie Ming, mais plus particulièrement apprécié à l'époque Qing.

Au sens littéral, le terme "wucaï" signifie "cinq couleurs". Le lumineux bleu de cobalt est appliqué en premier sur la pièce d'un blanc immaculé, puis protégé par une couverte cuite à haute température. Les autres teintes viennent ensuite compléter le décor, avant d'être elles-mêmes fixées par une seconde cuisson plus douce, au feu de moufle, à l'abri de la morsure directe de la flamme. La palette s'agrandit ainsi au jaune obtenu à partir de l'antimoine, au rouge, provenant de l'oxyde de fer, au vert extrait de l'oxyde de cuivre et, enfin, à la teinte aubergine née du manganèse. Les artistes sont libres d'imaginer de nouveaux décors, faisant la part belle à la figuration et aux motifs floraux. De chatoyants dragons et phœnix s'ébattent ainsi sur la panse de notre vase. Les mythiques créatures plongent leurs racines dans la Chine ancienne. Le premier représente ainsi l'empereur tandis que le second est l'emblème de l'impératrice. Chacun se pare de vertus bénéfiques. C'est d'ailleurs également le cas de la pivoine, cette reine des fleurs étant en effet considérée comme un symbole de bonheur depuis l'époque des Tang (618 - 906). Évoquant également l'amour, elle s'associe au ballet de nos animaux célestes...

Fauteuil à la Reine
par Pierre Rémy


Réf. 1800

Exceptionnel Fauteuil à dossier "à la Reine"
en bois finement mouluré, sculpté et peint.


Il présente une très belle ornementation 
à motifs de feuillages liés, chutes feuillagées, 
volutes et bouquets de fleurs .

 

Il repose sur des pieds cambrés, 
dont la partie supérieure est sculptée 
d'un écusson en forme d’éventail.



Une marque SN, non identifiée, 
est gravée à l'arrière en haut
de la traverse supérieure.



Estampille de Pierre Rémy
(1724 - 1er août 1798)

Reçu Maître, le 8 mai 1750

http://galeriebergerlexique.blogspot.fr/search/label/REMY%20Pierre

Transition des époques Louis XV et Louis XVI

Vers 1770

Hauteur 95 cm
Largeur 65 cm
Profondeur 67.5 cm
Balancelle en Ivoire


Réf. 1801

Très rare Balancelle en ivoire
finement sculpté représentant une équilibriste.


Elle se tient debout sur la pointe d'un pied,
juchée sur une colonne en ébène et ivoire tourné.




Dieppe

Fin du 18e / Début du 19e siècle

Hauteur 26 cm
Largeur 14.5 cm


Notice

Le Musée de Dieppe conserve plusieurs exemplaires de ce type de figurines.

Ils représentent, pour la plupart, des personnages en costume de pêcheur polletais, à l'instar de celui, reproduit ci-dessous, provenant de la collection Debouche.


Un système de contrepoids permet de stabiliser la figurine. Il est formé d'un balancier double composé d'une tige métallique courbée de chaque côté, chaque branche de même longueur étant terminée par un lest en plomb. Cette tige métallique traverse, à mi-hauteur, le corps de la figurine d'un flanc à l'autre.

Le principe de fonctionnement consiste à poser la pointe du pied de l'équilibriste au sommet de la colonne, puis d'infléchir la balancelle selon l'inclinaison souhaitée de telle sorte que la figurine se maintiendra en équilibre dans une position pouvant aller de la verticale à l'horizontale.


Bibliographie

"Les statuettes d'ivoire en Europe du Moyen Age au XIXe siècle"
  Claude Ferment
  Éditions du Perron - 2000

"L'Amour des Ivoires"
  Edith Mannori
  Massin Éditeurs - 1984

Paire de Grandes Appliques
en tôle peinte



Réf. 1394

Paire de grandes Appliques
à deux bras de lumière torsadés
en tôle peinte et dorée.

Elles présentent une riche ornementation
à motifs de branchages feuillagés et noués,
ornés de fleurs en pâte tendre
décorées "au naturel"

Époque Louis XV

Hauteur 44 cm
Largeur 33 cm
Grand Lustre de forme cage
à Pampilles


Réf. 1755

Grand Lustre, de forme cage,
en bronze doré.


Il éclaire par six bras de lumières
et présente une très riche ornementation
de cristaux, telle que : plaquettes, 
rosaces, poignards et boules.


Époque Louis XV

Hauteur 135 cm
Diamètre 71 cm


An important Louis XV Chandelier

An important Louis XV 
gilt-bronze Chandelier 

Of cage form, with six scrolled candlearms hung 
with facetted leave-shaped drops, 
flowerheads, pendants, roses and stars.

Height 53 in.
Diameter 28in.